La technologie blockchain (en français: chaîne de blocs) permet de stocker et de transmettre des informations de façon transparente et sécurisée. Elle a l’avantage de fonctionner sans organe central de contrôle. Si ces super pouvoirs lui donnent un attrait indéniable pour une foule d’applications et de secteurs d’activité, sa complexité lui barre encore bien des routes.

Sans parler du fait que jusqu’à ce jour, le phénomène qu’on associe couramment la crypto-monnaie à la blockchain. Créé en 2008,  le bitcoin est un protocole de paiement sécurisé et anonyme qui utilise la blockchain. Tout un chacun peut donc accéder à cette blockchain publique et utiliser des bitcoins. L’achat, la vente et l’investissement en bitcoin s’opèrent à ce jour en dehors de toute règlementation. Les investisseurs bitcoin s’exposent dès lors à des risques élevés et ne bénéficient d’aucune garantie ni protection du capital investi.

Des applications multiples de la blockchain dans le secteur privé ou publique

Depuis 2014, la blockchain Ethereum est venue concurrencer le bitcoin. Elle gagne en popularité et dispose de sa propre crypto-monnaie: l’ether. Une des premières applications liée à l’utilisation de l’Ethereum s’est matérialisée sous la forme d’une assurance contre les retards de vol d’avion. Ce service d’assurance avait été développé par Axa en 2017.

Comme l’explique Julien Dejejet, Consultant expert blockchain pour NSI, une autre application prisée de la blockchain vise la traçabilité des matières premières. Du producteur jusqu’au consommateur, la blockchain permet de garantir la transparence des informations dans la « food supply chain ». Ces données de valeur, du producteur initial au consommateur final, bénéficient de la réactivité de la transmission d’informations via la blockchain. La simplification des processus de sécurité, d’audit et de validation est aussi non négligeable.

Une administration simplifiée par la disparition des intermédiaires

Si cet argument a été mis en avant par le gouvernement d’Emmanuel Macron, à savoir  » 100% des démarches administratives dématérialisées d’ici 2022 sauf la première délivrance des documents d’identité officiels », l’Estonie se démarque déjà comme modèle de dématérialisation administrative grâce à la blockchain. En effet,  99% des services publics estoniens sont accessibles en ligne. Comment l’Estonie a-t-elle réussi ce tour de force? Le citoyen doit entrer une seule fois une donnée privée sur le site d’un service public. Les autres applications enregistreront automatiquement l’information sans avoir besoin d’intermédiaire et de vérifications successives.

De nouveaux métiers pour aider au déploiement de la blockchain

En tant que Centre de compétences dédié au numérique, Technofutur Tic est particulièrement attentif à cette évolution du secteur digital. Désireux d’être à la pointe des besoins du marché, nous avons intégré dès aujourd’hui une offre de formations blockchain dans notre catalogue:
  • Blockchain orientée Ethereum: en donnant une comprehension détaillée du développement de contrats intelligents sur la plateforme Ethereum, des ateliers permettront aux participants d’assimiler la théorie et de mettre en pratique les diverses techniques évoquées.
  • Blockchain orientée business. Au travers des concepts de bases des blockchains, pouvoir sélectionner les éléments techniques nécessaires à un projet blockchain et le type de blockchain utile en fonction du projet visé.
  • Blockchain de type Hyperledger. Formation à ce projet de collaboration blockchain entre la Linux Foundation et de nombreux leaders dans le secteur de la finance, de la banque, de l’internet of things (IoT), de la supply chain, de l’industrie et des technologies. S’initier à un projet blockchain de type privé.

Deux experts nous livrent leur point de vue sur les perspectives et opportunités de l’adoption de la blockchain

Prof. Rudy Aernoudt – Senior economist à la DG grow de la Commission européenne et Julien Dejejet –  Analyst Developer / Blockchain consultant pour NSI répondent à 7 questions clés sur les enjeux liés à l’adoption de la blockchain.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.